Le fameux Week End de la saison 2016 : Les Sybelles

publié le 14 mars 2016 à 06:54 par Secretariat Ski-Club   [ mis à jour le·14 mars 2016 à 09:43 par Ski Corcy ]

5h30 Départ St André de Corcy, à priori pas de problème, je n’y étais pas…

5h50 Récupération des adhérents de Meyzieu, il fait frisquet mais nous sommes d’attaques.

Nous voilà en route,

le temps est un peu pourri, du vent et de la pluie, mais la neige n’est elle pas annoncée depuis quelques jours ?

Qui a dit qu’il y aurait des bouchons ?

Les kilomètres s’enchainent, 8h nous voilà à Saint Jean de Maurienne, il y a bien beaucoup de gendarmes à chaque rond point.
Les voitures à gauche, les bus à droite et nous sommes repartis pour un tour le long de la voie ferrée. 
Le GPS de Franck notre chauffeur n’y comprend plus rien. 
Nouveau rond point, nouvel arrêt, il faut chainer, ah bon mais où est la neige au sol ? pour l’instant elle n’est qu’en l’air. 
Franck aidé de quelques adhérents, pendant que certains immortalisent la scène, s’y attèle avec succès. 


Nous avons le feu vert pour continuer notre route, un rond point, un deuxième et là...
de nouveau stoppé, interdiction de monter, il a trop de véhicules à la descente sur une route enneigée, un camion serait en travers de la route. 
Commence alors une longue attente, il neige, il neige, la chaussée blanchie, les informations sont contradictoires. 
Il y a un impératif, prendre une décision avant 15h d’un retour à Lyon. 
Les heures, les minutes, les secondes s’écoulent. 
On sort, on rentre dans le bus. 
On discute, on rit, on plaisante, chacun y va de son hypothèse sur la suite des évènements. 

11h, la délivrance, nous commençons la montée et là la route est bien blanche, mais où sont passés les chasses neiges.
Commence une montée qui n’en finit pas, entre le belge qui a bien ses chaînes mais qui ne dépassent pas les 30 kms heures, les voitures à la descente qui ôtent leur chaînes à n’importe quel endroit au bord de la route et notre bus qui 2 fois de suite a du s’arrêter car une des chaines casse, mais Franck le chauffeur assume. 

Enfin presque la délivrance, plus qu’une montée et celle-là, blanche totalement mais toujours un chauffeur au top, nous sommes arrivés devant l’hébergement, un soleil radieux. 

Là telle une volée de moineaux, les uns partirent skier de suite, d’autres décidèrent de se restaurer.


La suite du WE fut normal, de la neige de la neige à foison, un coup soleil, un coup brouillard, un coup de la neige et du vent pendant les 2 jours, mais une super ambiance.

A bientôt, 

VM 

Comments